Les engrais verts

Qu’est-ce que les engrais verts ?

Rien à voir avec les engrais chimiques.
Il s’agit ici d’une technique semble t-il assez ancienne, qui consiste à recouvrir le sol d’une certaine culture pour le protéger, puis à enfouir cette culture intermédiaire pour que le végétal se décompose dans la terre pour l’enrichir et/ou l’améliorer.
Cette technique d’engrais vert n’échappe pas à l’envahissement des sigles et je l’ai vue ainsi dénommée « CIPAN » (sigle féminin) c’est à dire Culture Intermédiaire Piège A Nitrate.

Rôles et avantages des engrais verts



- Occuper le terrain, pour limiter au mieux son envahissement par les mauvaises herbes dites aussi herbes indésirables.
- Empêcher l’érosion des sols, surtout si votre terrain est pentu. A noter que les fortes pluies entraînent un petit limon dans le moindre creux, pouvant nuire de cette manière à une qualité homogène de votre terre.
- La décomposition des végétaux après enfouissement, améliorera la structure de votre sol et y favorisera la vie microbienne. La présence d’humus, allègera une terre grasse et lourde ou donnera plus de cohérence à une terre sableuse.
- Par ailleurs, les plantes retenues pour cet engrais vert, suivant les variétés, peuvent fixer l’azote de l’air pour le restituer au niveau des racines.

Méthodes d’utilisations

L’engrais vert, se sème dès la libération du sol par les cultures nourricières soit à partir de fin août ou septembrevoire plus tard en saison.
Fauché, légèrement séché, si la saison le permet, il sera enfoui au bêchage de printemps puis le terrain sera de nouveau utilisé en potager.
Il est important que l’engrais vert soit enfoui avant formation des graines, c’est à dire en période de floraison, voir au début de celle-ci.
De même, il est conseillé de bien veiller au rapport Carbone /Azote et donc de privilégier les mélanges céréales /légumineuses. Attention aux durées de végétation.

Critères de choix d’un engrais vert

Période de semis- Pousse rapide – Durée de végétation - Période d’enfouissement - Balance avantages / inconvénients - Adaptation à votre sol – tenue au gel.
Tous ces critères ne figurent pas ensemble sur les emballages et vous ne pourrez les recenser tous qu’au travers de différents guides de culture.
Ces renseignements sont à peser car parfois contradictoires, ce qui rend la synthèse délicate.

Le tableau ci-dessous extrapolé d’un ouvrage de notre bibliothèque « Jardiner durablement » ne reprend que les principaux, voire meilleurs engrais verts.

FamilleEspèceSemisDurée végétationSolRemarques
Légumineuse (apporte beaucoup d’azote) Trèfle violet Printemps ou automne 6 mois à 2 ans Acide et peu aéré Vieux trèfle difficile à détruire
  Trèfle incarnat Automne ou printemps     Associer à l’avoine également fourragère
  Trèfle blanc Toutes périodes     Très vivace, peut devenir envahissant. Repart s’il est enfoui trop en surface. A éviter
  Luzerne Printemps ou automne 6 mois à 3 ans Plutôt calcaire Fourragère. Difficile à détruire si vieille
Céréale

(matière organique, carbone)

Seigle Automne ou février-mars 3 ou 6 mois (hiver) acides Délicat à enfouir entier
  Sarrazin Août     Très gélif. Pousse rapide. Associer à des espèces plus couvrantes
Autres
(mellifère)
Moutarde Mars à septembre 2 mois tous gélif
  Phacelie Mars à septembre 3 mois tous Gélif. Demande humidité et température moyenne
  Ray-grass Mars à octobre   tous Intéressant si tondu régulièrement. Peut rester en allées engazonnées après enfouissement sous cultures

 

Lequel choisir ?

Premier critère : la période de semis et la durée d’utilisation
Si notre but est de couvrir le sol pour la saison hivernale, nous retiendrons un végétal qui se sème à l’automne, dont la pousse est rapide et qui soit assez rustique pour passer l’hiver.
Ensuite il conviendra de s’assurer de ses qualités « d’engrais »
Certaines de ces cultures sont des plantes fourragères, dont la présence peut être bienvenue, pour compléter l’alimentation des lapins ou autres mammifères.

Alliances et mésalliances

Le ray grass, italien ou anglais, est un parfait couvre sol, pour préserver du lessivage mais présente le défaut d’attirer les insectes nuisibles, particulièrement tipules et vers gris. Il peut cependant être utilisé puis partiellement conservé pour offrir des allées engazonnées.

La moutarde blanche, d’une pousse rapide, présente des qualités insecticides naturelles. Ne pas employer avant une culture de radis ou navets.

La phacelie par son réseau dense de fines racines, étouffe les mauvaises herbes et fixe parfaitement les nitrates. Elle présente par ailleurs des qualités insecticides, bien que dite mellifère.

Les trèfles, violets ou incarnat, riches en azote seront bien utiles avant des cultures de choux ou navets. Ces trèfle sont déconseillés en cas de parcelle envahie par le mouron.

Disponibilité sur le marché local

Ce critère qui n’est évoqué dans aucun manuel ou article, sera pourtant déterminant.
Avant de fouiller dans les tableaux de nomenclatures, voyez ce qui est disponible chez vos détaillants habituels sans perdre de vue le critère financier.
Après visite des fournisseurs locaux, force est de constater que l’offre se réduit à moins de dix variétés, avec des écarts de prix sensibles, et le soupçon d’erreurs d’étiquetage. Ces prix doivent impérativement être ramenés au m², pour effectuer une comparaison valable.
Engrais verts trouvés au détail, sur le marché local : Moutarde blanche, Phacélie, Sarrasin, Colza, Trèfle incarnat, trèfle blanc, Trèfle violet, Seigle.

Associations

Afin de respecter un juste équilibre carbone-azote, mais aussi de renforcer le couvert végétal, certains préconisent de procéder à des mélanges. Compte tenu des surfaces qui nous intéressent,
la recherche de mélanges miracles ne semble pas de première importance.

Michel Belloche.