Versailles,histoire de l'orangerie et du potager du roi (9 Décembre 2014)

Image1

Le potager du Roi

Comme le rappelle Pierre André Lablaude : « Versailles, c’est une nature asservie », domestiquée à l’usage du roi. Mais c’est aussi le reflet des avancées considérables des sciences, d’une vision du monde, des découvertes des Nouveaux Mondes.
Ce sont des bulbes rares et précieux, objets de collection, et d’une acclimatation de plantes exogènes.
Il montre aussi comment, dès cette époque, il est possible de dompter le climat et le rythme des saisons.
Et il sera aussi le reflet d’une passion pour les collections d’orangers et d’arbustes méditerranéens qui ont suscité la construction d’une architecture d’exception que sera l’Orangerie.
Ce potager est un exemple achevé d’un jardin coupé, fruit d’un travail remarquable de Jean Baptiste de la Quintinie qui a pu proposer à la table royale légumes et fruits frais tout au long de l’année.
A. Salaün