La Biodynamie (12 Avril 2015)

bales

Conférence d'hervé BALES                                                                                                                                         

                                                                                                                                                      

L’agriculture biodynamique ou biodynamie est un système de production agricole inspiré par l’anthroposophie (*), courant spirituel dont les bases ont été posées par le philosophe autrichien Rudolf STEINER (1861-1925), dans une série de conférences aux agriculteurs allemands en 1924, peu de temps avant sa mort.

Réunies dans un livre « Agriculture, fondements spirituels de la méthode biodynamique », ces causeries visaient à sensibiliser les agriculteurs aux influences du cosmos sur leur activité, connues des anciens mais oubliées au XXème siècle. Steiner y fait le procès de l’agriculture moderne et des additifs chimiques, qui épuisent la terre et dégradent la qualité des aliments, et fait l’éloge du vieux savoir paysan en voie de disparition.

Il y expose sa vision de la végétation, qui repose sur l’équilibre entre forces cosmiques venues des astres et forces terrestres montant du sous-sol. En particulier, les montées de sève sont rythmées par les mouvements des planètes, auxquels certaines plantes sont plus ou moins soumises. Par exemple, la pomme de terre est très sensible au périgée de la lune et il convient d’éviter d’en planter à cette période.

En effectuant sa rotation autour de la terre, la lune passe chaque mois devant les 12 constellations du zodiaque, comme le fait le soleil en un an. Le rythme sidéral est la période qui sépare deux passages successifs de la lune devant le même groupe d’étoiles ; il dure 27 jours. L’utilisation de ce rythme de 27 jours a été popularisée par Maria THUN (1922-2012), qui a publié chaque année, de 1963 à sa mort, un « Calendrier des semis », dont s’inspire aujourd’hui la presse spécialisée dans le jardinage..

Elle a procédé à des semis de radis journaliers et en a conclu à une influence de la constellation du zodiaque au moment du semis et aux influences du choix du jour sur l’évolution des diverses parties de la plante. D’où la détermination des jours «  Racine », « Feuille », « Fleur » et « Fruit ».

Par ailleurs, le livre de Rudolf Steiner contient de nombreuses recettes pratiques, souvent surprenantes :

-          Par exemple, la préparation biodynamique du compost vise à « mettre le ciel dans le compost » en y ajoutant des plantes connues pour leur lien avec une planète :

                                 Valériane                                       Saturne

                                 Pissenlit                                         Jupiter

                                 Ortie                                             Mars

                                 Ecorce de chêne                             Lune

                                 Matricaire camomille                       Mercure

                                 Achillée millefeuille                         Vénus

-          Enterrer des cornes de vaches remplies de bouse pendant tout un hiver, puis les exhumer et diluer le résidu de bouse permettra d’obtenir un engrais naturel magnifique,

-          Enfermer du fumier dans des vessies de cerf le fera mûrir plus vite,

-          Dresser le compost en cônes et le recouvrir de paille l’isolera du froid et permettra de gagner du temps.

Plus prosaïquement, il s’agit, pour chacun d’entre nous, d’observer les clins d’œil de la nature, d’en capter la « subtilité », qui peut nous échapper pendant longtemps, faute d’attention, et d’en tirer des enseignements. Ceux-ci ne seront valables que dans notre jardin, ouvert sur le cosmos, certes, mais unique en son genre par ses données géologiques, climatiques, historiques, etc.

Bref, observons davantage la nature et travaillons moins la terre ; une fourche-bêche et une griffe à 4 dents sont bien suffisantes…

                                                                                           ***

(*) anthroposophie : chemin de connaissance visant à restaurer le lien entre l’homme et les mondes spirituels

 

Bertrand LEROY