Travaux mois par mois

Janvier

- Si le temps le permet, nettoyage des arbres, élimination de la mousse et du lichen avec une brosse métallique.
- Couper toutes les branches mortes.
- Ne pas oublier d’éliminer les vieux fruits recouverts de tavelure ou de moniliose, les détruire en les brûlant.
- S’il ne gèle pas, tailler et élaguer les branches cassées. Tout arbre du verger dense et touffu sera débarrassé d’une charpente trop épaisse. Le soleil et l’air doivent pénétrer dans la ramure.
- Choisissez des greffons que vous enfouirez dans le sable à exposition nord.

Février

- Faire des traitements au cuivre contre les maladies (tavelure, moniliose). Ils seront renouvelés environ toutes les trois semaines jusqu’au gonflement des bourgeons.
- Poursuivre les travaux de taille en vue de la mise à fruits.
- Récolter des derniers greffons.

Mars

- Désherber le tour des arbres et apporter de l’engrais. Faire des trous à l’aplomb des branches avec une barre à mine à 50 cm de profondeur environ. Y verser l’engrais, arroser et reboucher.
- On peut encore planter des arbres fruitiers, ne pas oublier de les praliner s’ils sont à racines nues.
- Vers la fin du mois, les greffons, mis dans le sable en janvier, peuvent être utilisés pour le greffage.
- La taille des arbres fruitiers doit être terminée.

Avril

- Pour les retardataires, il est encore possible de tailler tardivement les arbres fruitiers à condition que ceux-ci soient très vigoureux.
- Surveiller la venue des premiers pucerons : traiter si possible avec un insecticide bio.

Mai - Juin

- Surveillez les arbres pour continuer, éventuellement, le traitement contre les diverses maladies (tavelure, pucerons, etc.)
- Commencez les pincements de l’extrémité herbacée d’un rameau pour arrêter son évolution et faire profiter de la sève les yeux les plus bas.
- Terminez l’éclaircissement des fruits.

Juillet

- Surveillez vos arbres fruitiers et continuez les divers traitements : fongicides et insecticides (à arrêter trois semaines avant la récolte).
- Binez, paillez, arrosez vos jeunes plantations.
- Poursuivez les pincements de vos espaliers afin de diriger la sève.
- Ce sont les premières récoltes : framboises, groseilles et à la fin du mois pommes et poires.
- Dirigez vos jeunes arbres palissés, attachez les extrémités sur l’armature en bambou ou en liteau.

Août

- A la retombée de la sève, c’est l’époque de la greffe en écusson. A cet effet, vous prélevez un œil sur une pousse de la variété choisie avec une portion du pétiole de la feuille. Vous glissez cet œil dans une fente en T pratiquée sur l’arbre à greffer.
- Continuez l’entretien de vos fruitiers.
- Palissez les flèches et les prolongements des charpentières de vos espaliers, lesquelles risquent de casser avec le vent.

Septembre

- Vérifiez si vos écussons sont pris. Ils le seront si, trois semaines après la greffe, l’étiole tombe. S’il est desséché, c’est que la greffe n’a pas prise. Vous pouvez, alors, tenter un deuxième greffage en écusson.
- Après la récolte de vos mûres, sur les mûriers sans épines, supprimez les pousses ayant fructifié et palissez, à leur place, les longues pousses de la saison.
- Attention aux fruits véreux, cela provient du carpocapse.

Octobre - Novembre - Décembre

L’automne arrive et les dernières récoltes de pommes et poires se terminent.

En septembre-octobre pensez à faire des gelées de coing. Le cognassier est un petit arbre très décoratif avec une superbe floraison de printemps, des fruits magnifiques en fin d’été (voir photo ci-contre), et un feuillage d’automne intéressant.

- N’oubliez pas de ramasser et de brûler les fruits malades ainsi que les feuilles mortes.
- Dès novembre, plantez les jeunes sujets (achetés à racines nues, cela est préférable). Pour ce faire, prévoyez le lieu de plantation et préparez le trou quelques temps à l’avance.

Reconnaître et traiter les maladies.

- La moniliose : cette maladie est due à deux champignons. Les fruits morts pourrissent sur les arbres. On reconnaît la maladie à de petites taches en cercles sur la peau de la pomme, puis les fruits deviennent marron et se momifient. Soit ils tombent, soit ils restent accrochés à la branche.
Ramasser tous les fruits malades ou véreux, les jeter à la déchetterie ou les brûler mais ne pas les composter.

- La tavelure : se reconnaît par des taches vertes et noires sur les feuilles et les fruits, des crevasses et une pourriture.
Ramassez et brûlez les fruits malsains.

Traitements pour éviter ces maladies

On utilise de la bouillie bordelaise : 20 à 30 g par litre d’eau à la chute des feuilles (on fera ensuite un traitement soit en janvier - février - mars, soit au débourrement).
Pierre Monvoisin