Choux de Printemps

Genre : Brassica oleracea capitata
Famille : Brassicacées
Plante bisannuelle
Quelques variétés de choux de printemps

Bacalan hâtif de Saint-Brieuc : précoce à feuilles ondulées, grosse pomme pointue
Cabus de l'ouest : pomme ronde, ferme, résistant au froid.
Cœur de bœuf moyen : hâtif à pomme volumineuse.
Express : sans commentaire !
Hidena HF1 : feuillage vert foncé, pomme ronde ferme, se conserve longtemps sur pied.
Nantais hâtif : rustique, belles petites pommes pointues.
Précoce de Louvier : grosse pomme conique, résiste à la montée en graines.

Période entre plantation et récolte : 36 semaines

Contrairement à la plupart des autres types de choux, qui aiment un emplacement bien exposé, le chou de printemps doit être légèrement abrité des rigueurs de l'hiver.
Un emplacement ensoleillé, sans surprotéger. Trop abrités les plants pousseraient trop vite et seraient victimes des fortes gelées. S'ils en réchappent, ils monteront en graines.
Le chou de printemps requiert un sol léger, bien drainé : un sol détrempé ne lui convient pas du tout. Si le sol est lourd, cultivez sur des buttes.
Évitez de planter des choux sur une terre récemment fumée, cela provoquerait une croissance trop rapide et rendrait les jeunes plants fragiles. Le mieux est de choisir un emplacement qui a été profondément bêché et fumé pour une précédente récolte. Si ce n'est pas possible, apportez un engrais azoté organique à action lente : corne torréfiée, par exemple, 40 à 50 g/m², juste avant le semis.
Le semis

Nous n'avons plus de saisons ! Il est difficile de fixer une date pour le semis. Le but est d'arriver à obtenir des plants assez robustes au milieu de l'automne pour supporter l'hiver. S'ils ont été semés trop tôt, ils seront trop avancés et monteront en graines quand la température s'élèvera ; semés trop tard, ils seront sensibles aux prédateurs, maladies et rigueurs de l'hiver. En Bretagne le semis de fin d'été serait plus judicieux. Rien ne vous empêche de faire deux semis à quinze jours d'intervalle pour que d'éventuels changements de temps brusques ne compromettent votre récolte.
Quand vous sèmerez vos choux de printemps, il vous faudra peut-être arroser avant le semis, pour éviter que vos plants ne manquent d'eau ou soient chétifs et sujets aux maladies. Si l'été a été très chaud (on peut rêver) arrosez l'emplacement une semaine avant le semis puis la veille du semis afin que l'eau pénètre d'environ 10 cm dans le sol.
Semez directement en place ou en pépinière. Émiettez finement la terre en surface. Directement en place, semez 2 ou 3 graines espacées de 35 à 60 cm selon la variété.
Repiquage, éclaircissage et transplantation

Si le semis a été fait directement en place, éclaircissez dès que les plantules peuvent être manipulées. Si vous avez opté pour le semis en pépinière, deux semis à quinze jours d'intervalle, repiquez le premier semis en espaçant les plants de 60 cm à 1 m, puis intercalez les plants du second semis entre ceux du premier.
Ne repiquez les plants semés en pépinière que lorsqu'ils ont cinq feuilles, soit environ entre le début et le milieu de l'automne. Un léger chaulage évitera la hernie du chou.
Pour transplanter, si possible par temps humide, enlevez la motte, placez la dans un trou assez large rempli d'eau, ne tasser qu'après absorption de l'eau. Ayez la prévoyance, au moment de la transplantation, de mettre quelques plants sous châssis froid, vous aurez ainsi quelques plants de réserve si certains plants sont détruits par maladie ou le gel
Culture et soins

Contrairement au chou d'été et d'automne le chou de printemps ne demande pas d'apport de fumier ou d'engrais sauf si la croissance est retardée par un hiver rigoureux ou très humide (certainement pas en Bretagne !) Dans ce cas un apport d'engrais azoté à action rapide les fera repartir : nitrate de chaux, 20 g/m² à la fin de l'hiver et une deuxième fois un mois plus tard.
La culture se fait en général sans problème. Binez légèrement pour empêcher la venue des herbes sauvages ce qui gène également la ponte des œufs d'insectes au pied de la plante. L'hysope est recommandée pour éloigner le papillon blanc du chou. A la fin de l'automne buttez vos plants pour éviter l'excès d'eau.
Récolte

Le chou de printemps se récolte à trois stades de son développement.
Le chou non encore mûr est récolté avant la formation de la pomme, au début ou milieu du printemps. Cette première récolte tient lieu d'éclaircissement, si trop serrés, enlevez un pied sur deux, ceux qui resteront auront assez de place pour s'épanouir. Les choux pommés sont prêts à être récoltés au milieu et à la fin du printemps.
Si vous voulez libérer l'emplacement, arrachez le plant entier avec ses racines, coupez la tige et les feuilles extérieures qui pourront rejoindre le compost si parfaitement saines.
Vous pouvez également prévoir la récolte de quelques choux supplémentaires après la récolte principale ; pour ce faire, coupez les têtes des choux au ras de la tige en laissant quelques feuilles extérieures, faites ensuite une entaille en croix sur le trognon qui permettra de porter plus tard une seconde, voire une troisième récolte de jeunes pousses tendres et bien pommées.
Les choux doivent présenter des pommes compactes, de forme régulière et exemptes de toute trace d'attaque d'insecte ou de maladie. La grosseur de la pomme n'est pas un critère de qualité.

Parasites et maladies

Aphis du chou Larve du taupin
Mouche de la racine du chou Hernie du chou
Piéride du chou Chancre ou pied noir
Teigne du chou Mildiou duveteux
Aleurode ou mouche blanche Maladie des taches en anneau
Altise ou puce de terre Mildiou poudreux

Compagnons

Conseillés :
Betterave, Céleri, Cresson, Épinard, Haricot nain, Laitue, Menthe, Pomme de terre, Romarin, Sauge.
A éviter :
Fenouil, fraisier oignon, tomate.

Qualités

Contient : fer, calcium, iode, soufre, manganèse et potassium, vitamines (A, B1, B2, B3, B5, B6, B9, C, K, P) et betacarotène.
Conseillé pour ses valeurs digestives, son action bénéfique sur les intestins.
Valeurs énergétiques :

Chou cru
Calories 27 kcal 33 kcal 35 kcal
Protéines 1,5 g 1,5 g 1,8 g
Glucides 4,2 g 5,4 g 7,0 g
Lipides 0,0 g 0,3 g 0,2 g
Fibres 2,1 g 2,4 g 3,2 g

Utilisation en cuisine

Les choux se consomment crus, en salade ou cuits. Ils se conservent bien au réfrigérateur (1 semaine) ou plus longtemps sur claie à l’abri de la lumière.
La cuisson prolongée du chou provoque la libération de composés soufrés malodorants. Pour l’éviter il faut le cuire dans un grand volume d’eau bouillante et l’égoutter dès qu’il est cuit.
Fermenté, dans la saumure, il sert d’accompagnement : la choucroute

Michel Pornon