Choux-fleurs

Genre : Brassica oleracea L. botrytis
Famille des Brassicacées ( crucifères).
Plante potagère cultivée pour son système floral hypertrophié et charnu. Il s’agit d’une variété du chou commun issue de plusieurs siècles de sélection. Le chou-fleur produit une boule blanche (en général) tendre et compacte. Cette boule est un méristème, un organe préfloral qui, si on le laisse évoluer continue sa croissance en tiges florales qui porteront des fleurs jaunes ou blanches, typiques du genre Brassica, puis finalement les graines. Le méristème est récolté avant que le chou ne passe au stade de la floraison, impropre à la consommation,.
Les feuilles à côtes développées enserrent étroitement cette inflorescence.
Le nom courant de chou-fleur porte à confusion, car la partie consommable n’est pas une fleur, contrairement au brocoli qui est composé de boutons floraux.
Originaire du Proche-Orient, devient populaire, en France, sous le règne de Louis XV.

Plante annuelle ou bisannuelle selon la saison du semis et la variété.
Période entre plantation et récolte :
- 18 à 25 semaines pour les choux-fleurs d’été,
- 36 à 40 semaines pour ceux d’hiver.

Variétés de printemps


Boule de neige : hâtif à grosse pomme serrée d’un blanc pur,
Danova : pied court, pomme blanche lourde,
de Metz : demi-hâtif à grand feuillage,
Erfurt : hâtif, peut se récolter fin d’été si semé en mars,
Everest : extra précoce à pomme bien blanche,
Hormade : nouveau, pour l’été et l’automne,
Igloo : robuste à pomme très blanche, été et automne,
Malines : hâtif, pomme blanche, grain fin, feuillage enveloppant,
Merveille des 4 saisons : rustique, pomme volumineuse.

d’été et d’automne


Barrier reef : court de pied, pomme bien couverte, grain fin,
Clesta : pomme lourde, blanc remarquable, fin d’été,
Géant d’automne : variété ancienne, vigoureux, pomme volumineuse, pour amateur,
Idéal : recommandé en jardin d’amateur,
Tornado : résistant à la chaleur, pour été et automne, pomme ronde, grain fin.

d’hiver


Angers extra-hâtif : chou-fleur Breton… sans commentaires,
Aprilex : pomme volumineuse, onctueux,
Armado : demi-hâtif, le plus résistant au froid, pomme volumineuse ferme
Angers, hâtif : récolte fin mars, début avril,
Angers demi-hâtif : récolte mi-avril,
Angers tardif : récolte avril, mai.

Parmi toutes les espèces de choux, le chou-fleur est l’une des plus intéressantes mais aussi celle qui demande le plus de soins. Les autres types de choux poussent sans problèmes et supportent un hiver rigoureux ; le chou-fleur requiert beaucoup d’attention si l’on veut obtenir de beaux produits. Mais son goût délicat, la belle apparence de ses pommes récompensent largement des efforts qu’il demande.
Il est difficile de récolter de beaux choux-fleurs en été, ils supportent mal la chaleur et la sécheresse ; ceux d’hiver sont moins fragiles mais poussent plus lentement.

Semis


Tous les choux-fleurs exigent un sol riche, humide et légèrement alcalin.
Cependant un sol trop alcalin ou acide ne leur convient pas : pH entre 6,8 et 7.
Bien stockées les graines se conservent 3 ou 4 ans.
Les choux-fleurs d’été, les plus hâtifs, se récoltent à la fin du printemps ou au début de l’été. Ce sont des variétés naines de 30 cm de haut. Doivent être semées en serre au début de l’automne et repiquées sous châssis pour passer l’hiver à une température de 5° à 8°. La pomme est d’un blanc pur et de goût délicat, protégée de peu de feuilles vert clair.
D’autres variétés moins précoces se sèment à la fin de l’hiver. Les variétés les plus courantes, également les plus robustes, se récoltent entre la fin de l’été et le milieu de l’automne. Le semis se fait en pleine terre au milieu du printemps, les protéger contre les possibles dernières gelées nocturnes (les saints de glace du mois de mai).

Mise en terre


Mise en terre directe à partir de semis en pépinière, les plantules doivent avoir environ 5 feuilles ; protégez du froid les plus précoces, transplantez dans la première moitié du printemps, si vous laissez le plant se développer plus longtemps, il risque de ne plus former de pomme.
Rejetez tout plant sans point de croissance visible ou dont la tige présente des marbrures bleuâtres. Laissez de la terre autour des racines, repiquez, de préférence, avec un transplantoir. Pour prévenir la "hernie du chou", plongez les racines dans un fongicide, assurez vous que les racines sont en contact avec un sol bien humide.

Soins et culture


De la transplantation jusqu’à la récolte, il faut un arrosage abondant. Il faut une croissance rapide et continue. Même si le sol a été très enrichi au cours de la préparation, il est bon de faire quelques apports supplémentaires en azote et potasse.
Pour éviter un excès d’eau en hiver, butter la terre au pied des plants. Les variétés hâtives luttent mal contre les mauvaises herbes, aussi faut-il sarcler soigneusement pendant la croissance sans endommager les racines. Un mulchage lourd supprime un certain temps les herbes inhospitalières.

Récolte et conservation


Un chou-fleur est prêt à être cueilli lorsque l’inflorescence blanche de la pomme est entièrement à découvert. Les choux-fleurs ayant tendance à mûrir tous en même temps, vous pouvez commencer la récolte avant maturité, ils sont déjà très comestibles, et retarder le mûrissement des autres en recouvrant la pomme avec les feuilles extérieures que vous aurez détachées du pied, ficelées avec un lien.
Pour les conserver deux à trois semaines de plus, arrachez la plante avec ses racines et suspendez la, tête-bêche, dans un endroit frais. Le chou-fleur se congèle très facilement. Se conserve au vinaigre.

Parasites et maladies

Mouche des racines du chou Charançon du chou
Chenille du chou Hernie du chou
Aphis du chou Mildiou
Moisissure de la tige Sclérotiniose

Carence en molybdène : Cette carence présente une atteinte physiologique : feuilles chiffonnées minces. Elles n’ont plus qu’une nervure centrale, pomme rabougrie voire inexistante.
Compagnons : identique au chou de printemps.
Qualités : identiques au chou de printemps. Se consomme aussi bien cru que cuit.

Michel Pornon