Radis

Les variétés de Radis

Raphanus Sativus : le Radis tire son nom commun du latin "radix" (racine) ou/et de l’italien "radicchio" (racine).
Les Romains en cultivaient déjà de très nombreuses variétés et en répandirent sa culture dans tout l’Empire. Ils le destinaient à Apollon et l’utilisaient pour calmer la toux et arrêter les hémorragies.
Cependant, le Radis est sans doute originaire d’Extrême-Orient, comme en témoignent certains écrits chinois donnant des recettes avec des Radis. On le retrouve aussi en Égypte où il était connu plus de mille ans avant notre ère ainsi qu’en Grèce où il était offert, en or, aux dieux.
Au Moyen-Age, comme de nos jours, il était mangé à la croque au sel. Il fait partie de la famille des Crucifères, comme les Choux. Il est cultivé pour sa racine charnue, de forme et de couleur variable.
Les variétés ont bien sûr évolué par croisement, d’abord, entre différentes espèces sauvages tant d’Asie que d’Europe (ou d’ailleurs) et par de nouvelles obtentions dues au savoir-faire des semenciers.

Les différentes variétés

LES PETITS RADIS OU RADIS DE TOUS LES MOIS

- Cylindriques rouges à bout blanc
Les racines sont allongées, à chair blanche, croquantes, à déguster en crudités. Une revue spécialisée a fait effectuer un test de dégustation (texture, piquant, acidité, arômes) sur 19 variétés, 26 jours après la plantation sous voile de forçage et on peut retenir, dans l’ordre,
- FLAMINO un vrai Radis de jardin
- CRACOU une saveur sucrée et tonique originale
- FRENCH BREAKFAST RACE LANQUETTE doux puis piquant sur le tard
- NOVO doux et piquant comme il faut
- PERNOT RACE LAVERGNE légèrement amer
- BAMBA une grande douceur
- DE PONTOISE RACE MILOR un bel aspect mais un peu fade
- KIVA piquant moyen, texture ferme, saveur un peu sucrée et tonique
- FLAMBOYANT RACE BAYO croquant et juteux, peu sucré, piquant moyen
- APPOLO sans intérêt, croquant convenable mais arôme de terre
- FLAMANT ROSE, FLUO, DE 18 JOURS à éviter, dérange le palais.

- Ronds rouges
Tout ronds et rouges, ils sont très décoratifs dans les plats de crudités.
- CERISE rouge écarlate, précoce, récolte 3-4 semaines après semis
- HELOX adapté comme le Cerise à la culture sous abri
- GLORIETTE et RAXE en pleine terre

- Ronds rouges à bout blanc
Les racines sont bicolores, la chair est blanche et tendre
- GAUDO rouge à bout blanc, précoce, culture sous abri
- GAUDRY rouge à bout blanc, précoce, culture sous abri
- NATIONAL rouge carmin à bout blanc, lent à creuser, pleine terre
- DE SEZANNE récolte 4 semaines après semis.

LES RADIS D’ÉTÉ

- De type Géant beurre
Ces Radis sont ronds mais plus gros, à cultiver en pleine terre
- FALCO tendre et non piquant

- Jaunes
Racine jaune à chair blanche
- JAUNE D’OR OVALE grosseur moyenne, végétation rapide

- Blancs de type glaçon
Racine cylindrique de plus de 10 cm de longueur, peau et chair blanches
- BLANCHE TRANSPARENTE
- EISZAPFEN à placer 1 heure au froid avant dégustation.

LES RADIS ASIATIQUES ET AUTRES

- Radis asiatique
Chair blanche
- ILKA racines rondes
- OMNY racines allongées
- MI NOWASE à semer assez tôt (juillet) pour obtenir un développement complet, jusqu’à 50 cm de longueur.

- Radis de Pâques
Chair blanche
- CINQ SEMAINES ROSES racine conique à peau rose vif

LES RADIS D’HIVER

Chair blanche
- NOIR GROS ROND D’HIVER racine ronde, saveur plus ou moins piquante.
- NOIR LONG POIDS D’HORLOGE racine cylindrique
- NOIR GROS LONG D’HIVER DE PARIS racine cylindrique
- ROSE DE CHINE racine allongée de 10 à 15 cm, peau rose vif, chair piquante
- VIOLET DE GOURNAY racine cylindrique de 15 à 20 cm de longueur, peau violette, chair assez piquante, très productif.

 

Culture des Radis

LE LIEU

Au soleil au printemps et ensuite à mi-ombre

LE SOL

La terre doit être bien aérée, drainée et fertile. N’importe quel sol, même calcaire, convient, mais la fertilisation ne nuit pas. La culture en bac ou jardinière ne pose aucune difficulté mais attention quand même aux variétés choisies : si les ronds ont de petites racines, les formes allongées peuvent atteindre 10/15 cm.

LE SEMIS

Généralement les variétés hâtives donnent des radis ronds ; elles peuvent rencontrer des difficultés dans les terres trop bien travaillées, aussi il faut tasser la terre en la piétinant (on dit alors qu’on marche le sol ou qu’on le plombe). Le semis pourra se faire directement dans un sillon, en espaçant les graines de 2 à 3 cm ou à la volée. Les Radis ronds seront à 1 cm de profondeur et les longs à 2 ou 3 cm.

On ratisse ensuite un peu de terre fine, voire de terreau, que l’on tasse avec le dos du râteau avant de bien arroser (arrosoir avec pomme). Les semis seront effectués régulièrement, tous les 15-20 jours afin de profiter d’une récolte en continu.

LES PÉRIODES

Les semis se font selon les variétés, à la fin des gelées, du début à la fin du printemps, d’avril à juin, et aussi en automne mais pas en été où les grosses chaleurs ne permettent pas à la racine de se développer (on obtient des feuilles), à part le Radis noir qui doit être semé en juillet-août.
La culture sous abri (châssis, tunnel, voile de forçage…) permet, sous nos climats, d’en cultiver pratiquement toute l’année.

LA TECHNIQUE

Après la levée il faut absolument éclaircir en laissant 3-4 cm entre chaque Radis et même 20 cm pour les Radis noirs. On peut aussi semer en même temps et au même endroit les Radis, les Carottes et les Laitues ; les Radis sont les plus rapides et leur arrachage libérera de la place pour les Carottes dont la récolte servira d’éclaircissage aux Laitues (les anciens affirmaient même que la Carotte adoucit la saveur des Radis).

LES PARASITES

LES ALTISES

Ce sont de petits coléoptères noirs ou jaunes et noirs, sautant comme des puces. Ils attaquent le feuillages des plantes et plus particulièrement les jeunes crucifères en les criblant de petits trous (on évitera de cultiver ensemble les Radis, les Navets et les Choux). Les attaques peuvent être très fortes, surtout au cours des belles journées de printemps). La lutte consiste à poudrer ou à pulvériser un insecticide à base de roténone ou mieux un insecticide naturel à base de purin d’Ortie et de décoction de Prêle dès la levée des semis ou à l’apparition des premiers dégâts et ensuite répéter le traitement jusqu’à ce que les plants soient bien développés.

LES TAUPINS

Appelés aussi vers fil de fer en raison de leur dureté, ils sont jaunes, de forme cylindrique, hivernent dans le sol et ensuite attaquent les racines et tubercules. On peut les piéger de façon naturelle en enfonçant dans le sol une moitié de pomme de terre sur laquelle ils vont se ruer. Il ne reste qu’à relever le piège chaque jour et le remplacer.

Comment les déguster ?

RADIS DE TOUS LES MOIS ET D’ÉTÉ

Tout simplement, après avoir coupé les fanes qui peuvent être réservées pour agrémenter de délicieux potages, à la croque au sel avec pain et beurre... salé ;

RADIS ASIATIQUES

On l’apprête en Asie à toutes les sauces, par exemple râpé puis arrosé de vinaigrette en accompagnement de légumes, volailles, fruits de mer ou poisson. Les feuilles et les graines germées sont également consommés.

RADIS D’HIVER

Après l’avoir pelé généreusement à l’économe, il peut être consommé en rondelles après l’avoir fait dégorger au gros sel, râpé avec une sauce rémoulade, une vinaigrette au miel et au raisins secs… en bâtonnets, trempés dans une sauce crème-ciboulette, du guacamole ou du tarama… en fins pétales, sur une salade de Mâche à l’huile de noix, découpé à l’emporte-pièce en forme d’étoile et cuit au four avec une volaille…

DIÉTÉTIQUE

Pour terminer, on ne doit pas oublier que ce délicieux légume apporte de nombreux bienfaits à notre organisme ; d’apport calorique faible, il est riche en fibres, en minéraux (potassium, calcium, fer…) et en vitamines, B et notamment C (de l’ordre de 30% du besoin quotidien). Il contient aussi des sels minéraux comme l’iode, le magnésium, le soufre qui sont recommandés contre la fatigue, les toux rebelles, l’insuffisance hépatique, la goutte, les rhumatismes…

Jean Le Dain