Oseille

Rumex … Polygonacée

Il en existe plusieurs, vivaces, les plus utilisées :

Rumex acetosa – oseille acetosa

Rumex scutatus – oseille ronde (française)

Rumex patientia – oseille patience

Originaire d’Europe et d’Asie, son nom vient du grec « oxalis ». Appelée osille XIII° siècle, utilisée par les grecs et les romains elle n’entrera, en France, en cuisine, qu’au Moyen Age. Supplantée par la suite par le citron.

Plante herbacée (ressemble à l’épinard), rhizome rampant brun noirâtre. La tige est cylindrique et cannelée. Les feuilles présentent un tissu mou, un peu épais, vert à goût acide ; les fleurs rouges ou blanches sont disposées en grappes. L’oseille ronde ou française présente des feuilles rondes, grandes, charnues, lancéolées regroupées en bouquets vert vif.

L’oseille aime partager sa vie entre soleil et ombre ; trop de chaleur ou de soleil lui donne un goût amer. Prolifération rapide. Sol ordinaire, riche acide de préférence, humide et surtout pas calcaire.

Semis au printemps, dans un mélange terre compost, 6 graines profondément en pot, recouvrir d’un plastique, exposer à une lumière indirecte, levée 10 à 20 jours, dès apparition de feuilles ôter le plastique ; repiquer , espacer de 30cm, peut atteindre H= 30cm et 20cm Ø.

Enlever les fleurs dès l’apparition des boutons pour pouvoir consommer les feuilles sans âcreté.

Reproduction par division de plants au printemps, ou boutures, dès l’apparition de jeunes feuilles.

Chaque année apporter du compost et diviser les vieux plants.

Ennemis : Acariens (laver à l’eau savonneuse) limaces, pucerons.

Fait bon ménage avec ciboulette, rhubarbe, estragon, groseille et petits pois.

Cueillir les feuilles vertes, sans taches. Préparation de sauces, accompagnements, se conserve plusieurs jours au réfrigérateur. Dans le court-bouillon dissout les petites arêtes.

L’eau de cuisson nettoie l’argenterie.

Astringente, digestive, diurétique et fébrifuge ; attention cependant aux calculs rénaux et à l’hyperacidité gastrique

Contient : A, B9, C, E – Ca, Fe, K, Mg et P

extrait de la conférence de Michel Pornon.