Mouche de la carotte

Ce diptère est le principal ravageur de la carotte.
La mouche de la carotte évolue du printemps à l’automne. Issues de pupes qui ont hiverné dans le sol, les petites mouches noires à pattes jaunes de 4,5 mm de long apparaissent en avril-mai.
Elles pondent dans le voisinage des carottes cultivées et sauvages, des céleris et parfois du persil.

Les larves pénètrent dans la racine et y creusent des galeries irrégulières. Au bout d’un mois la croissance larvaire est terminée, elles se nymphosent alors dans le sol. Les nouveaux adultes éclosent en juillet et engendrent avant l’automne une ou deux autres générations aussi nuisibles que la première. Les carottes infestées ont une croissance ralentie et sont souvent envahies par une pourriture.

Autres espèces :

- mouche du chou

- mouche de l’oignon.

Lutte

Les haies, buissons et cultures hautes constituant un refuge pour les mouches, il est préférable d’éviter la culture des carottes dans leur voisinage.
Les carottes hâtives, semées et récoltées au printemps, peuvent échapper à une infestation par la mouche de la carotte à la faveur du décalage entre le cycle cultural et le cycle du ravageur. La protection des racines par un traitement insecticide doit être réalisée avant le semis. Elle doit être renouvelée en août et en septembre sur les cultures récoltées en automne et en hiver.

Maryvonne Decharme